RD Congo : Kinshasa réplique, le Gouvernement envisage des sanctions économiques contre la Belgique

Vue aerienne du Boulevard du 30 Juin à Kinshasa

La République démocratique du Congo envisage quelques sanctions coercitives envers la Belgique, notamment le refus des visas aux détenteurs des passeports diplomatiques belges. Le vice-ministre en charge des Congolais de l’étranger, Antoine Boyamba l’a annoncé jeudi 6 octobre.

Selon lui, la RDC risque même de prendre quelques sanctions économiques contre la Belgique.

Ces éventuelles sanctions sont considérées en vertu du principe de réciprocité qui est «la règle numéro un en diplomatie», précise Antoine Boyamba.
 
La Belgique a décidé de limiter à six mois la durée des visas octroyés aux responsables congolais porteurs de passeports diplomatiques, en raison de l'évolution de la situation politique de la RDC.
 
«En diplomatie, la règle numéro un c’est la réciprocité. La RDC a aussi le devoir ou le droit plutôt de prendre quelques décisions coercitives. Nous aussi on peut dire qu’on ne donne plus des visas, aux détenteurs des passeports diplomatiques belges ou quelques sanctions économiques», déclare Antoine Boyamba.
 
Il précise que la RDC n’est pas encore au stade des sanctions mais que cette possibilité n’était pas exclue.
 
«C’est une mesure qui sera prise au niveau du gouvernement. On n’a pas encore pris de décisions, mais il faut envisager la réciprocité. C’est la règle, comme je l’ai dit. Et ce que nous prendrons nous congolais comme décisions, ça sera aussi de notre droit et de notre souveraineté. Nous n’allons pas nous laisser faire. Ce n’est pas nous qui enclenchons la guerre ou la bataille», ajoute le vice-ministre des Congolais de l’étranger.
 
Il indique que les Congolais sont en train de travailler, mais que «s’il y a des pays qui estiment qu’ils doivent danser plus vite que la musique, c’est leur problème».​

Le 07 Octobre 2016
Avec Radio Okapi

Lu 436 fois

Cours de change

Convertir