Copa America : fin de tournoi pour le Brésilien Neymar, suspendu pour quatre matches

Neymar-Bresil

Neymar, la star de la "Seleçao", ne rejouera plus dans cette édition 2015 de la Copa America, organisée au Chili. Il a écopé, vendredi, de quatre matchs de suspension suite à son exclusion contre la Colombie.

Coup de tonnerre au Chili ! Le Brésil, un des grands favoris de la Copa America 2015, sera privé de son capitaine et buteur Neymar jusqu'à la fin de la compétition. En effet, la star de la "Seleçao" a écopé vendredi d'une lourde suspension de quatre matches après son exclusion contre la Colombie le 17 juin.

À l'issue de ce match perdu par le Brésil (0-1), l'attaquant du FC Barcelone, passablement énervé et qui avait fait preuve d'une inhabituelle fébrilité sur le terrain, avait eu une altercation avec plusieurs joueurs colombiens et avait fait mine de donner un coup de tête à l'un d'entre eux, Jeison Murillo.

Alors qu'il était reconduit hâtivement vers les vestiaires par l'encadrement brésilien, l'arbitre de la rencontre l'avait exclu. Puis, Neymar, le meilleur buteur brésilien en activité (45 buts en 64 sélections), a insulté l'officiel dans les couloirs du stade.

C'est ce qu'a expliqué Alberto Lozada, l'un des membres de la commission de discipline, à la presse brésilienne pour justifier la sévérité de la sanction."Le pire de tout, c'est qu'il a attendu l'arbitre dans le couloir pour l'insulter, ce qui a aggravé son cas et conduit à une sanction plus lourde. C'était un acte agressif qui requérait une punition forte", a-t-il expliqué.

La Conmebol, la Confédération sud-américaine de football, a en effet réagi avec sévérité. "Neymar da Silva a écopé d'une suspension de quatre matches, incluant la suspension automatique d'un match déjà prononcée, et d'une amende de 10 000 dollars", a-t-elle annoncé dans un communiqué très attendu."Cette décision peut faire l'objet d'une procédure en appel", a précisé la Conmebol.

Le Brésil savait déjà qu'il serait privé de son joueur-vedette pour son dernier match de poule, dimanche contre le Venezuela, puisqu'il était automatiquement suspendu un match pour accumulation d'avertissements.

Mais si les joueurs de Dunga devaient décrocher leur billet pour les quarts de finale et aller plus loin, ils devront faire sans leur sauveur. Sans lui, le Brésil dont le huitième et dernier sacre en Copa America remonte à 2007, n'a pas la même allure. Il a inscrit neuf buts lors des 12 matches disputés depuis la nomination de Dunga pour un bilan de 11 victoires pour une seule défaite, celle contre la Colombie.

Avec AFP

 

Lu 739 fois

Cours de change

Convertir